“Ce n’est pas la destination mais la route qui compte” (proverbe gitan)

    Les Saintes-Maries-de-la-Mer. VAN GOGH

J’ai choisi aujourd’hui de vous parler des Gitans, car c’est un peuple méconnu que je respecte profondément et dont j’aime le mode de vie qui est un peu le mien, de bien modeste manière.

“Qui a une maison n’en a qu’une, qui n’en a pas en a cent une” (un autre de leurs proverbes)

https://fb.watch/8VroJLHSBz/

Ce sont également de très grands musiciens et danseurs de Flamenco et plusieurs d’entre eux sont très célèbres:

Je me suis inspirée de Wikipedia pour les 2 textes suivants afin de vous permettre de voyager comme eux, en cliquant sur les liens 

Qui sont les Gitans ?

Longtemps restée floue, l’origine des Tziganes est peu à peu révélée par les chercheurs comme étant le nord-ouest de l’Inde

Au xve siècle, ils quittent leur région d’origine pour se retrouver en Grèce (Péloponnèse). Les voyageurs italiens ont ensuite donné comme nom à cet endroit « La Petite Égypte » et leurs habitants Egyptiano, qui donnera Gitano en espagnol, puis « Gitans » en français,puis Cigano en portugais. En Grande-Bretagne, ils sont appelés Gypsy.

Les gitans sont également présents dans le sud de la France depuis le Moyen Âge, et, les premiers témoignages de communautés gitanes en France, en 1419 , remontent aux XIVe et XVe siècles.

Pourquoi se rassemblent-ils chaque année aux Saintes-Maries-de-la-Mer ?

Ce rassemblement attire chaque année près de 20 000 personnes pendant trois jours. Le 24 mai a lieu la procession à la mer de Sara, la patronne des gitans et le 25 mai, et la procession des deux Saintes Maries : Jacobé et Salomé.

Huit ou dix mille gens du voyage s’installent alors dans le village camarguais
Gitans, Roms, manouches, … Le peuple Gitan n’est pas “Un”mais divers.

Leur patronne, Sara-la-Kali (Sara la noire) peut rappeler la déesse indienne Kâlî .
Cette appellation concorde avec l’hypothèse de la provenance indienne des Roms vers le ixe siècle
Elle serait alors une manifestation syncrétique et christianisée de Kali, déesse de la création, de la maladie et de la mort, pourvue d’un visage noir. 

Elle serait arrivée avec son peuple à l’endroit appelé aujourd’hui Les-Saintes-Maries-de-la-Mer.

VERSION GITANE DE L’HISTOIRE DE LA REINE SARA 

Au premier siècle après J.C., un peuple s’est installé dans la région des Saintes-Maries-de-la-Mer. Ces gens venaient d’un pays mystérieux et avaient une reine.

Elle s’appelait Sara. C’était la plus belle femme du pays, la plus riche et la plus intelligente.

Sara et son peuple adoraient la déesse de la Lune. Tous les ans, au printemps, ils portaient la statue de la déesse jusqu’à la mer et lui demandaient une bonne récolte ou de beaux enfants.

Un jour, Sara voit une barque,au loin, sur la mer. C’est un jour de tempête.

La barque n’a pas de voile et ses occupants vont se noyer.

Alors, Sara jette son manteau sur la mer. Le manteau immense recouvre la mer et les occupants de la barque peuvent venir à pieds jusqu’au rivage.

Ils viennent de Jérusalem : il y a Marie-Jacobé, (soeur de la mère de Jésus), Marie-Salomé,(mère des apôtres Jacques et Jean) et d’autres membres de la famille de Jésus.

Ils ont fui sur une barque car celui-ci est mort et sa famille est persécutée.

Ils parlent à Sara de leur nouvelle religion. Sara et son peuple se convertissent alors au Christianisme et construisent une église à l’endroit où se trouve aujourd’hui l’église des Saintes-Maries-de-la-Mer.

Puis, ils partent évangéliser la région.

Voilà pourquoi le village construit autour de l’église s’appelle ainsi.

Les Saintes-Maries-de-la-Mer, en Camargue

Ne sont pas seulement le royaume des Gitans mais également celui des

flamants rose, des chevaux sauvages et des taureaux.

Elles sont généralement reconnues comme étant la “capitale” de la Camargue, classée comme réserve de biosphère et parc naturel région

À bientôt, dans 15 jours…♥️

Votez

Laisser un commentaire